Professeure à la Faculté de sciences humaines et sociales de l’université de Laval (Québec), chercheure au Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient pour une « justice cognitive » et la science ouverte dans les pays du Sud. Elle défend une approche participative de l’évaluation des innovations et des technologies par les citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires